• Joué : Gods among us - Cole Hanson

    (( IDENTITE )) Cole Hanson (( AGE )) 24 ans (( SIGNE ASTROLOGIQUE )) Bélier enflammé (( PROFESSION )) Chanteur de rue, qui rêve de plus grand. Mais ce ne sont pas les trois pièces qu'il gagne par jour qui vont lui payer un logement, alors il se vend. (( ORIENTATION )) Le corps de Cole s'embrase devant toute âme qui le désire. (( STATUT CIVIL )) Célibataire (( IDENTITE )) Satyre anonyme, créature à la réputation douteuse (( PANTHEON )) Grec (( OBJET ASSOCIE )) Une flûte taillée dans une vigne, étonnant puisqu'il ne sait pas en jouer (( POUVOIR )) Aucun (( CAPACITE )) Une endurance hors norme, comme si le corps du satyre pouvait tout supporter.

    + citation : Let me sing you into eternity

    (( images )) Hale Appleman + 3 icons

     

    --

    ㅡ CARACTERE

    Enthousiaste devant chaque opportunité ~ Impulsif, au point de ne pas connaître le sens du mot conséquence ~ Extraverti, et même sans inhibition ~ Désorganisé au possible ~ Généreux, partageant tout depuis toujours ~ Désabusé par une vie dans laquelle il se perd

    + Anecdotes et habitudes.

     ~ Cole n'a pas de sabots de bouc : la rumeur est lié à l'époque où, suivant une mode olympienne, les satyres avaient pris l'habitude de "s'animaliser". Il préférait d'ailleurs prendre les attributs des chevaux.

    ~ Après qu'on lui ait offert une guitare, il a appris quatre accords, pour accompagner sa voix.

    ~ Cole semble s'être plutôt bien remis de ses récents démons ; pourtant, il lutte constamment pour ne pas replonger, étant en plus très exposé au vu de son mode de vie.

    ~ Il accumule facilement les objets sans valeurs, les petits bouts de papier qui lui évoquent des choses.

    ~ Depuis qu'il a entendu les dires sur son espèce, le satyre est intransigeant sur tout ce qui est consentement.

    ~ Il parle en dormant, des marmonnements à peine compréhensibles.

    ~ Toujours en mouvement, il loge le plus souvent dans des hôtels un peu miteux.

    ~ La voix de Cole, grave et chaude quand il parle, peut parcourir plusieurs gammes lorsqu'il chante.

    ~ Il n'a aucun diplôme, n'ayant jamais pris la peine d'en passer.

    ~ Cole est un oiseau de nuit, jamais couché avant cinq heures.

    ~ Parmi toutes les substances addictives pour Cole, seul l'alcool est resté.

     

    ㅡ DIVINITES/CREATURES (( DES TEMPS IMMEMORIAUX )) Banquets, parades et autres festivités, tel était le quotidien du satyre. Sa vie était une fête continue ; tout n'était qu'allégresse, opulence, excès et luxure. Aux premières lueurs de l'aube, lorsque Hélios s'éveillait, le satyre et ses frères allaient se reposer, bien souvent accompagnés, pour quelques heures à peine, avant de retourner auprès d'une divinité et de reprendre leurs activités. D'après lui, une fête n'était jamais réussie sans la présence de satyres. Ce mode de vie lui convenait parfaitement et, insouciant, il ne l'avait remis en question.  (( LA CHUTE )) Entraîné malgré lui dans le sillage des dieux qui chutaient, le satyre a fini par découvrir les basses considérations des hommes sur son espèce : des bons à rien, des vieux pervers, parfois même des violeurs. La chute de la créature, au delà de son statut, se fit surtout dans son estime de lui. Cette dure prise de conscience poussa le satyre à s'éloigner de ses pairs, et à tenter d'oublier sa vie d’antan. (( LES TEMPS MODERNES )) Entre le peu de choses qu'il savait faire, et la remise en question de sa personne, la vie du satyre, désormais appelé Cole, a mis du temps pour se stabiliser. Il s'est d'abord perdu, plongeant dans tout ce qu'il trouvait afin d'oublier. Les produits miracles lui permettaient durant quelques heures de s'amuser, comme dans le passé, sans se soucier de ce que l'on pensait de lui. Puis venait la descente, douloureuse, qui ne pouvait être soulagée que par la prise d'une nouvelle dose. Pour pouvoir se financer, il commença à vendre son corps. Cela ne le gênait pas, il aimait ça. Puis un jour, il tomba sans doute sur le bon client. Un client qui ne supportait pas ses yeux cernés, les traces sur ses coudes, un client qui se prenait sûrement pour un rédempteur ; sans même laisser le choix à Cole, il le força à se faire soigner. Ce fut long, ce fut dur. Petit à petit, pourtant, le jeune homme réussit à sortir de cette spirale de souffrance. Il retrouva le goût pour le chant, et les plaisirs simples. Et même si, désormais, il a gardé l'habitude de vendre son corps pour survivre, il a réussi à vaincre ses démons. Reste maintenant à affronter d'autres éléments de son passé, bien plus anciens, ceux qu'il cherchait à oublier. Et ceux là, il doit les affronter seul : pas question de dire à son thérapeute un seul mot sur les divinités, sous peine de se faire à nouveau interner. (( PRISE DE POSITIONS )) Cole n'aime pas l'idée que de nouveaux dieux remplacent les anciens, il n'a pas confiance en eux ; mais d'un autre côté, il en veut aux anciens. Il a l'impression d'avoir été maintenu dans l'ignorance, pour pouvoir les accompagner dans tous leurs projets décadents, et de n'avoir été qu'un faire-valoir. Il préférerait simplement que cette hiérarchie divine prenne fin. Pourtant, il lui arrive parfois de rêver au retour du monde d'avant, et de vouloir retrouver son insouciance. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :