• De la couleur !

    Une fois le crayonné dessiné, et l'encrage réalisé (si encrage il y a), vient une étape assez décisive. Le coloriage. Que ce soit avec des valeurs de gris, des crayons de couleurs, des feutres ... il faut bien maîtriser la chose, au risque de gâcher son dessin.

    Voici donc quelques unes de mes astuces.

    Cet article concerne le dessin traditionnel, avec les trois méthodes citées plus haut (mais surtout les crayons de couleur). Tu peux toujours adapter ce que je dis aux autres techniques, mais puisque personnellement, je ne les utilise pas, je préfère ne rien dire.

     

    ~ Quel matériel utiliser ?

    Premier point primordial, puisque sans matériel, on ne fait rien.

    Pour les valeurs de gris, je te conseillerai de commencer simplement avec juste un crayon simple, avec lequel tu fais tes crayonnés. S'il est légèrement gras, c'est parfait. (HB ou B, c'est top. Même si cela dépend des HB.)

    Au fur et à mesure du temps, et de ta maîtrise, tu peux user des crayons un peu plus gras, afin de contraster au maximum tes ombres. Mais plus le crayon est gras, plus les erreurs sont irréversibles. 

    Pour ma part, j'utilise juste un critérium, ou un petit crayon HB, et cela me suffit largement.

     

    Pour ce qui est de colorier (vraiment), j'utilise surtout les crayons de couleurs. Je te conseillerai d'avoir un choix de couleurs plutôt large. Attention, avant de dépenser une énorme somme dans une grande boîte, assure-toi que ces crayons te conviennent. Peut-être tester un achat des couleurs principales, faire un test, et, s'il est réussi, acheter une boîte plus grande. (Les couleurs qui partent le plus vite chez moi sont le noir, le beige et le marron. Pas de problème à les avoir en double donc ^^.).

    Personnellement, j'utilise des crayons aquarellables (que je n'ai jamais "aquarellé".). J'ai aussi une toute petite boîte de crayons de couleurs pour enfants, plutôt gras.

    En plus des crayons, je te conseille d'avoir une petite boîte de feutres pinceaux, avec les couleurs principales. Cela peut aussi être plutôt utile d'avoir de l'autre côté une pointe fine et rigide, même si ce n'est pas forcément nécessaire. De mon côté, j'ajoute à cela des feutres pinceaux épais, d'une qualité moins bonne, pour avoir un choix de couleurs plus large.

    Cependant, mon plus gros conseil reste d'avoir un matériel qui te plait. Ne va pas prendre quelque chose parce que tout le monde dit que c'est bien. Par exemple, moi, j'avais demandé à ce qu'on m'offre des promarker, parce que j'entendais beaucoup de choses positives dessus. Résultat, ça ne correspond pas exactement à mon style pour les personnages, et je ne me sens pas vraiment à l'aise avec. Dommage, vu le prix. (Heureusement, j'ai quand même apprécié m'en servir pour les paysages, même j'en dessine rarement ...)

     

    Autre petite astuce, n'hésite pas à avoir un blanco liquide à porter de main. Si tu veux ramener du blanc dans une petite zone (les yeux, pour ne citer que cela), c'est toujours utile.

     

    ~ Mettre la couleur, et la nuancer.

    Passons maintenant au vif du sujet.

    Dans mes dessins, je commence toujours par colorier les personnages. Je ne pense pas que ce soit la meilleure technique, mais c'est celle qui me convient. Dans l'idéal, il faudrait commencer en haut à gauche (pour les droitiers, et à droite pour les gauchers, afin de ne pas étaler la couleur avec la main.).

    Je commence toujours par faire des "aplats" de couleur, en saturant au maximum chaque zone. Essaye de laisser le moins possible de petits espace blancs, en ayant une attention toute particulière pour les parties adjacentes à d'autres couleurs (souvent, on évite de trop y aller par peur de déborder.). Cela donnera un aspect fini au dessin.

    Une fois que cela est fait. On se retrouve face à un problème. Il est beaucoup plus dur de nuancer l'espace, de mettre des ombres et des lumières. Voilà pourquoi il faut une large palette de couleur. Pour faire une ombre, mieux vaut utiliser un crayon une teinte plus foncée, plutôt que d'appuyer comme un fou sur son premier crayon. Pour un éclat, une teinte légèrement plus claire superposée rendra mieux qu'un espace peu saturé, qui donnera plutôt un aspect "non fini".

    Pour un aspect plus naturel, n'hésite pas à reprendre ta première couleur afin de parfaire le dégradé entre les deux.

    Si tu veux vraiment faire ressortir des éléments de ton dessin, je te conseille d'utiliser des feutres, ou des crayons assez gras. (Voire, si tu veux faire ressortir à différentes échelles, les deux, avec le feutre pour ce qui est le plus important.)

    Avant de commencer à nuancer les couleurs, il y a quand même un point crucial. L'origine de la lumière. Si tu ne l'avais pas choisi au moment de ton crayonné, fais le là, et agis en fonction. (Le plus clair en direction de la lumière, le plus foncé à l'opposé.)

     

    ~ Les traits de crayons : faut-il vraiment en avoir peur ?

    Dans une petite surface, souvent, le problème ne se pose pas. Mais quand il est question de colorier un paysage, là, réussir à avoir un coloriage lisse devient plus compliqué. Alors comment faire un aplat réussi ?

    Il y a plein de techniques. Les petits cercles étant la plus commune je crois. Ça fonctionne plus ou moins. Moi, je dirais surtout qu'il faut rester le plus possible "constant". Le mieux est d'appuyer très peu sur son crayon, et de repasser plusieurs fois. 

    C'est pourtant très vite énervant. Alors on fini souvent par appuyer à un moment plus fort, et là, catastrophe, un grand cercle foncé en plein milieu !

    Dans ce cas, mieux vaut, au moment où l'on commence à se lasser, changer de zone, et y revenir plus tard.

    Ou sinon, beaucoup plus radical, se moquer des traits de crayons. Non, mieux. S'en servir à son avantage. Ainsi, avec des traits de crayons, il est possible de créer toute une ambiance. Pour commencer, imagine un grand immeuble sur ton dessin. En faisant des lignes verticales, tu vas le rendre beaucoup plus imposant, beaucoup plus grand. Avec des lignes horizontales, tu pourras élargir les choses.

    En fonction de l'ambiance que tu veux amener dans ton dessin, ces traits qui au départ étaient gênants, peuvent devenir tes meilleurs alliés.

    Le meilleur exemple est Munch. Regarde le ciel du cri, il donne un aspect pesant, et c'est plus ou moins grâce à ces traits (Bon après, je ne suis absolument pas experte en Munch, ce n'est que mon ressenti personnel devant ses tableaux.).

    Une règle importantes cependant, si tu veux user de ces traits, c'est toujours dans le même sens pour une même zone. Sinon, ça rendra le résultat brouillon. A éviter donc.

     

    ~ En conclusion.

    Le plus grand conseil que je peux te donner quant au dessin, c'est de t'amuser, et de faire ce qu'il te plait. Ne va pas forcément suivre ce que disent les autres au pied de la lettre, mais approprie toi leurs astuces, voire même, crée toi les tiennes.

    N'hésite pas à prendre quelques risques pour innover, car si cela se révèle fructueux, tu n'en prendras que plus de plaisir. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :