• Tu l'auras compris au vu du titre, j'ai fait partie des personnes ayant tenté la PACES, ou, première année commune aux études de santé. Cette année permet d'accéder aux études pour devenir médecin, dentiste, sage-femme, pharmacien et aux métiers de la rééducation (kiné, ergothérapeute, podologue. Pour ceux là, la PACES n'est pas le seul/le principal accès, enfin je crois. Les études étant en pleine réforme et le fait que ce n'était pas pour ces métiers là que j'allais en PACES font que je ne sais pas exactement comment cela se déroule).

    Je parle de cette année, car je n'ai pas redoublé : effectivement, j'étais dans une faculté qui était en train de supprimer le redoublement, et je n'avais donc pas cette possibilité. Note le bien, c'est un élément assez important. De plus, si tu t'intéresse aux études visées par la PACES, cela pourrait être utile, car il me semble que c'est en voit de devenir assez commun.

     

    Parlons d'abord de l'année en théorie (dans ma fac en tout cas), avant que je te raconte ma propre expérience. Bon, je ne vais pas parler du blabla général, qui est déjà dit dans de nombreuses vidéos sur Youtube (si tu le veux, demande moi dans les commentaires ou par mp), mais des spécificités liées à la disparition du redoublement.

    Les différences de la PACES sans redoublement :

    Tout d'abord, durant l'année, on nous propose de suivre des unités d'enseignements (en gros des cours) pour nous préparer à une possible réorientation en deuxième année de licence (au niveau des licences accessibles, il y avait la majorité de celles proposées dans ma fac, sauf celles de droit, de psychologie et d'art. Il y avait aussi une option pour préparer aux concours paramédicaux.). Au premier semestre, il y avait une unité d'enseignement obligatoire, et dont l'évaluation comptait aussi au niveau de la PACES. Au deuxième, on choisissait une unité d'enseignement correspondant à la licence voulue  (non obligatoire) (l'évaluation comptait seulement si on se réorientait).

    Pour pouvoir se réorienter en deuxième année (le cas des concours paramédicaux est par contre différent), il fallait avoir la moyenne (en gros). Sinon, il fallait se rediriger vers une première année de licence ou une prépa, un dut. .. (Donc refaire un tour de parcoursup.)

    Par la suite, en deuxième année (pour la réorientation en deuxième année de licence), il y a la possibilité de se rediriger vers les filières médicales (par un oral au dernières nouvelles). (Bon pour les autres il y a des systèmes de passerelles aussi, mais je ne les connais pas très bien).

    Ce système est bien entendu valable dans ma fac, mais je vous le présenter car il possède quelques similitudes avec d'autres fac.

     

    Bon. Passons maintenant à mon parcours personnel.

    Quelques informations supplémentaires sur mon expérience :

    Déjà, il faut savoir que j'ai réussi ma PACES (presque : il y a un mais, cependant, je suis contente de ce qui s'est passé donc on peut dire que c'est une réussite). Au début, je faisais cette filière pour me diriger vers la médecine. Cependant, j'étais aussi  intéressée par le métier de sage femme. Durant l'année, j'ai découvert que je me projetais bien plus en temps que sage femme. Je me disais même que ce serait plus simple que mes résultats me forcent à choisir cette deuxième option, car je savais que sinon je ne pourrais pas renoncer à mon premier choix. C'est ce qui s'est passé : au final, je n'étais pas assez bien classée pour accéder à médecine ; par contre, en sage femme, là, j'étais suffisamment bien classée  (si vous avez vu le film première année, sachez que dans ma fac en tout cas, ça ne se déroule pas comme ça.).

    Ensuite, deuxième point très important, il faut savoir que sans la disparition du redoublement, je n'aurais jamais réussi. J'aurais pu redoubler, mais je ne sais pas si pour moi, le redoublement aurait été très efficace  (pas de progrès dans ma méthode de travail entre le début et la fin de l'année, et même un classement plus bas au deuxième semestre).

    Aussi, durant mon année, il y avait encore des redoublants, mais ils avaient un concours "différents" (un classement plutôt). Alors il faut me croire, mais quand on arrive, qu'on galère déjà à retenir trois mots, et qu'on les voit débiter leur cours, c'est plutôt stressant (euphémisme) (et donc rassurant de savoir qu'on ne sera pas comparer à eux.).

    Autre point important, il faut savoir qu'en plus de la PACES (qui est tout de même un sacré changement), j'ai été dans une université à sept heures de route du domicile de mes parents. Ainsi, tout mon rythme de vie à été modifié. Il fallait que je gère tout toute seule, en plus des cours, et surtout du travail personnel.

     

    Mon expérience de cette année :

    Comme je le disais, il y avait beaucoup de choses à gérer. Surtout le travail personnel. Je n'ai jamais été très bosseuse, donc c'était compliqué. En plus de cela, je suis assez irrécupérable : j'ai tout de même continuer à dessiner, regarder des vidéos, écrire des articles ... (je dit ça, mais à l'approche du concours, plus vraiment). Je m'étais donc fixé des horaires pour pouvoir gérer tout cela, et justement me forcer à travailler.

    Sauf qu'entre ces horaires, et la solitude, l'année a commencé difficilement (je dis solitude, puisqu'étant à sept heures de chez mes parents, j'étais réellement seule : ni famille, ni amis. Surtout qu'au début de l'année, il est assez difficile de tisser des liens avec les autres. Chacun est dans sa bulle dans l'amphithéâtre.). Heureusement du certaine manière que je continuais à vivre (les dessins tout ça tout ça), sinon, je pense que je n'aurais pas tenu.

    Par la suite, j'ai réussi à connaître des gens grâce au tutorat et aux colles (dans ma fac ce sont surtout des QCMs pour nous préparer au vrai concours), et cela m'a encore plus aidé à tenir.

    L'année au final a tout de même été très dure, entrecoupée de moment de solitude, de peur et de doute (de remise en question surtout), mais cela reste aussi et surtout une expérience très importante. Si c'était à refaire, je le referai (en changeant peut être de trois petit détails. Quoique ...).

     

    Conseils et mots de la fin :

    Même si ma façon de faire n'a pas été la meilleure, je pense que je peux quand même te dire de te battre si tu veux tenter cette année. Même si tu ne le veux pas : dans la vie au quotidien, bats-toi toujours pour avoir ce que tu veux (pas au sens littéral évidemment), parce que ça portera ses fruits. Et si ce n'est pas le cas, cela veut dire que ce n'était pas quelque chose pour toi. Mais ce n'est pas grave.

    Bien sûr, je te dis de te battre, mais cela ne veut pas dire de se tuer à la tâche. C'est pour cela que ce n'est pas grave. Parce je suis persuadée que contrairement à ce qu'on dit, la PACES (parce que c'est ce dont je parle dans cet article, mais ça s'applique sûrement à d'autres choses), n'est pas la seule année de sacrifices. Alors est-ce que ça vaut vraiment le coup de justement tout sacrifier, quitte à au final, ne pas s'épanouir ?

    Bon bien sûr, si tu veux d'autres informations sur cette année, ma méthode de travail et tout le blabla du début d'année (et même dans mon cas, de la fin : jusqu'au bout j'avais besoin des "conseils" de ce qui avait tenté cette année), je suis là, et je me ferais un plaisir de te répondre.

     

    Ps : je ne sais pas vraiment si l'article était clair, même si j'ai essayé d'y mettre de l'ordre. Comme je l'avais déjà dit, j'ai beaucoup de mal à écrire à propos de moi. Cependant, j'avais besoin de faire cet article, en grande partie pour moi, mais aussi pour marquer la reprise. Parce que oui, cet été, j'étais pas vraiment dispo pour écrire des articles. Déjà, j'ai eu une bonne période de vide avant, qui a fait que je n'ai rien préparé d'avance comme je le faisais avant, et puis pendant l'été, j'ai eu un stage sur le mois de juillet, et quelques petits trucs en août qui ont fait que je n'avais pas la tête à écrire (d'ailleurs, pas la tête à dessiner non plus. Je n'ai quasiment rien en stock pour faire un article sur mes dessins de l'été comme chaque année).


    2 commentaires
  • Comme je l'avais dit dans le précédent article, cette année, j'ai participé au mermay. Je suis assez fière, car c'était la première fois que je participais à un challenge comme ça, et j'ai réussi à tenir. Bon, il faut avouer que souvent, mes dessins étaient faits à la dernière minute, cela n'empêche que chaque jour (presque, il y a un jour où, avouons le, j'ai dépassé le minuit fatidique avant de commencer à dessiner), j'ai dessiné une sirène.

    Parlons maintenant du dessin en lui-même. Je dis le dessin, car mon projet était justement celui là : au lieu de faire un dessin par jour, j'ai décidé de faire un unique dessin pour tout le mois, mais avec 31 sirènes dessus. Le plus gros défi étant de réussir à caser les 31 sirènes en une seule image, moi qui n'ait pas l'habitude de faire ça ... (Heureusement, j'avais prévu le truc, et fait un brouillon.)

    Bon, passons aux choses sérieuses : voilà ce fameux dessin.

    Mermay 2019

    En général, je suis plutôt fière du résultat. Je dis en général, parce que si l'on fouille dans les détails du dessin, il y a bien sûr, comme toujours, des petits détails qui ne vont pas.

    Au niveau des couleurs, j'ai juste ajouté quelques petites touches ici et là, dans les plantes et les bulles, car sinon, je trouvais le rendu un peu fade. Je ne me voyais pas non plus tout colorier, surtout que comme je voulais voir le rendu final en noir et blanc, je n'avais pas mis la couleur au fur et à mesure.

    Sinon, pour le contexte, j'imaginais au départ une sorte de parc pour enfants sous-marin, même si au final, c'est un "parc" au sens plus général.

    Enfin voilà. A par ça, je n'ai pas grand chose à dire. Sinon, toi ... Quelle est ta sirène (ou ton triton) préférée ?


    votre commentaire
  • Bon. Je n'ai pas sorti d'article il y a deux semaines, prise par le temps, et surtout préoccupée par quelques trucs de la vie "réelle" (je trouve ça étrange de dire vie réelle ; et pourtant, c'est la traduction de "irl" il me semble). Ce n'est pas très grave. Aujourd'hui, je me rattrape, avec un article de dessin.  

     

    Tout d'abord, revoici Galatée. Lorsque je l'avais dessinée en février, j'avais eu l'idée de lui faire un style type pin up, même si au final sa "tenue" de sirène était restée.

    J'ai donc eu l'envie de la faire une nouvelle fois, pour ainsi l'habiller dans ce style. Au final, je ne suis pas totalement convaincue par le rendu (j'aurais du faire un habit à pois). En plus, je préférais largement la version crayonnée. Tant pis.

    Pour le décor, il s'agit d'une peinture murale. Est-ce que cela se comprend ?

     Et voici une nouvelle OC. Créée pour un rpg, voici Eurydice ! Je n'ai pas grand chose à dire sur elle, surtout que je trouve qu'au travers du dessin, on retrouve assez qui elle est.

    J'avais envie de faire un dessin plus paysage, moins centré sur un personnage en particulier (d'ailleurs, j'en ai fait 5). Voilà donc le résultat. Au niveau des vêtements, je crois que je ne suis pas très inspirée, étant donné que la robe, le haut rose et le blanc sont inspirés de mes propres vêtements (d'ailleurs, j'avais déjà dessinée ce haut blanc sur Séléné. Deux fois ^^).

    Autre petit fait, durant la réalisation de ce dessin, les personnages n'ont pas arrêtés de changer de sexe. Au final, j'ai choisi la facilité (car j'étais, quand je l'ai dessiné, dans une période où je n'avais pas envie de me prendre la tête), et j'ai fait une majorité de fille. Un jour, promis, j'arrêterai de faire cela.

     

    Dernier dessin de l'article, et voilà, encore une fois, une potentielle nouvelle OC, qui sera probablement nommée Cassandre, si je me décide à finir le projet pour lequel je l'ai créée (enfin pas tout à fait : je l'avais elle aussi, dessinée pour un rp, avant que je me rende compte que je n'avais pas vraiment le temps de faire du rp, et qu'en plus, le rp en question ne m'intéressait pas tant que ça).

    Au final, je crois que je ne suis pas convaincue de son design, même si je pense que c'est surtout le maquillage des yeux qui me déplaît.

     

    Bon. Sinon, j'ai rattrapé mon retard sur la publication de mes dessins. Il y en a juste un commencé en avril, que je n'ai pas posté : il n'est pas terminé. A part ça, je me suis aussi lancée dans le MERMAY (ce qui explique pourquoi je n'ai pas fini l'autre dessin). Si vous voulez savoir un peu ce que je fais, c'est sur mon instagram ^^ Je publierai aussi le résultat ici à la fin du mois. Voilà pour les quelques petites actualités.


    votre commentaire
  • Bon bien sûr, cet article sort en avril ^^ Il faut dire, que pour une fois, j'étais assez inspirée niveau article, et j'ai réussi à me constituer un certain stock. (Même si effectivement, il y a un article de dernière minute qui s'est rajouté dans mon programme.)

    Bref, revenons à nos moutons. La dernière fois que j'avais publié mes dessins, j'avais expliqué que j'avais un peu de mal à commencer mon nouveau bloc. Ça y ait, c'est fait, et voici donc les premiers dessins. 

     

     Tout d'abord, revoici Galatée. En fait, j'avais effectivement un peu peur de rater le premier dessin, alors je me suis dit que j'allais partir sur une valeur sûre. En plus, l'envie de la redessiner m'a pris. Pour la petite histoire, Galatée n'était pas censée être réellement une OC, puisqu'au départ, je l'avais juste dessiné pour compléter l'article Légendes, et que, contrairement à Alya, je n'avais pas forcément eu d'accroches avec elle. Sauf que le temps passant, et tout et tout, je me suis attachée à elle, à son histoire ... 

    Voilà pourquoi elle est ressortie dans la partie valeur sûre. J'avais déjà pas mal d'idée autour de son style, et puis un buste comme ça, ce n'est pas très compliqué. Bon, si mes souvenirs sont bons, au départ, je voulais la faire en tenue d'humaine, mais au final, la tenue de sirène a persisté. 

    Par rapport au dessin, au début, j'étais vraiment satisfaite, mais aujourd'hui, un peu moins. Les cils ont définitivement quelque chose qui ne va pas, et je pense que c'est renforcé par le visage qui manque d'ombre. Bon par contre, côté positif, pour les contours noirs, j'ai utilisé un nouveau feutre pour encrer, et même si j'avais assez peur de m'en servir (et que d'ailleurs je m'en suis mal servie) là, je suis très contente du résultat. J'aime bien le décor aussi, qui m'a donné certaines idées ... Je vous en reparlerai si ça se concrétise ...

    Deuxième dessin, Alya. Alors là, je l'aime vraiment beaucoup, vraiment vraiment beaucoup. J'aime son visage, sa tenue, les couleurs, la coiffure ... j'arrive même à oublier les défauts ; parce que soyons honnêtes, les défauts, il y en a. Mais c'est pas grave. Je l'aime. (c'est pour ça qu'elle est en image de profil)

    Pourquoi ce dessin ? Tout d'abord, je suis partie de la coiffure. J'ai revu le Bossu-de-Notre-Dame, et il n'y a pas à dire, j'adore le personnage d'Esmeralda. Et tout au long du film, sa coiffure m'a inspirée. Du coup, j'ai eu envie de la dessiner, et je me suis dit que ça irait sûrement bien à Alya, et ainsi de suite. Et au final, voilà le résultat. 

     Après avoir, comme ça, dessiner deux OCs d'affilée, je me suis dit, pourquoi ne pas aller au bout des chose, et faire tout le panel ? En plus, vu que j'en étais encore à mes "débuts" sur instagram, je voulais un peu poster mes des trucs qui représentaient mon univers, je me suis dit que les OCs c'était bien, et donc j'ai eu envie de redessiner les deux restantes.

    Du coup, Séléné, pour elle pas grand chose à dire. Elle est là, c'est bien elle, je n'ai pas pris de risque en la faisant ... voilà.

     Louison maintenant. Pour elle, j'avais envie de varier un peu, vu que je l'avais déjà dessiné peu de temps avant. Du coup, là, j'ai pris des risques, avec cette position suppliante. J'aime beaucoup le rendu général, mais il y a un défaut qui me perturbe bien plus que les autres ... Les cheveux. Je lui ai fait une épaisseur de cheveux comme si elle avait le visage à une inclinaison "normal"), et je trouve que ça gâche pas mal le rendu ... C'est vraiment dommage.

    Sinon, pour le feu, j'ai pas mal travaillé pour avoir un rendu crédible, et je suis assez contente du résultat. Petit bémol, en photo, l'aspect rougeâtre de l'environnement ne ressort pas énormément. Sur instagram, je m'étais arrangée avec des filtres pour le faire apparaître de nouveau ...

     

    A partir de maintenant, je n'avais plus d'OC à dessiner (enfin si, les personnages de Yénémance, et je les ai effectivement fait, sauf qu'ils arriveront dans un article dédié). Du coup, je suis repartie sur un dessin original.

     Là, deux choses différentes : d'abord, le crâne. J'ai ici repris un dessin que fait en cours. Petite info, les trait s'appellent des sutures, et les "triangles" des fontanelles. Je ne pense pas que ce soit réellement comme ça en vrai, mais c'est un dessin, donc je fais ce que je veux. Ensuite, parce que j'étais moyennement inspiré pour mettre ce crâne en contexte, j'ai pris une position très classique ...

    Ensuite, le personnage, pour le design de son visage, j'ai repris le style des croquis faits sur mon ordi, et celui des filles dans les cabines d'essayages (d'un des précédents articles). J'aime bien faire les nez comme ça, je trouve que ça donne un petit côté souris genre Géronimo Stilton (je ne sais pas si tu connais, mais si tu connais, tu te dis peut être que il y a quelque chose qui va pas bien chez moi, car ça ne ressemble pas du tout à Géronimo Stilton. Alors en gros, il y a une série dérivée sur sa soeur, Téa Stilton, et ça me fait un peu penser au style de dessin qu'il y avait dans la collection "Le collège de Raxford, où les personnages ont les nez qui remontent un peu comme ça).

    Pour réunir les deux, j'avais envie de quelque chose qui casse un peu le style très "vanité" qu'on a des que un crâne arrive dans un dessin, voilà pourquoi j'en ai fait une sorte de cours de SVT (cours de SVT parce que dans mon lycée ou collège, ou un mix des deux, je ne sais plus, les tables étaient comme ça).

     

    Et voilà pour mes dessins faits en février. Normalement, le prochain article (de dessin) rattrapera le (ou les) mois de dessins de retard que j'ai ...


    votre commentaire
  • Je l'avais déjà dit au détour d'un article, et je vais le redire, je n'arrive pas vraiment à écrire à propos de moi, et surtout, sur la façon dont je me vois , ce genre de choses. Il y a un petit mois (plus à l'heure ou je publie cet article, qui a traîné un certains nombres de semaines comme brouillon), j'avais a nouveau fait une tentative. Mais à peine quelques paragraphes rédigés, je reprenais tout, et comme d'habitude, je finissais par supprimer l'ébauche.

    Tout ça pour dire qu'aujourd'hui, les petites anecdotes que je vais vous raconter n'ont rien de très profond, mais malheureusement, je n'arrive pas à faire plus. Enfin bon, voilà un petit listing d'histoire sur moi, et surtout, sur la moi d'internet (parce qu'effectivement, les histoires que tu vas lire sont surtout centrées sur mon "évolution" sur le web).

     

    ~ Une fois, quelqu'un m'a demandé d'où venait mon pseudo, s'il y avait une référence derrière. A l'époque, j'avais répondu non. Il faut dire que j'ai pris certaines lettres qui m'inspire (le y pour ne citer que lui), et j'ai fait comme une sorte de puzzle pour parvenir au final, à Chyropée. Pourtant, c'est partiellement faux. Effectivement, il y a tout de même un mot sur lequel je me suis basé pour faire ce "puzzle".

    En fait, pendant de nombreuses années, j'ai toujours mal prononcé ce fameux mot (qui au final, n'est pas très important). Du coup, pour construire mon pseudo, je suis partie de ma fausse prononciation qui avait des sonorités que j'aimais bien (à l'époque, je savais déjà qu'elle était fausse), et j'ai modifié les lettres de sorte qu'elles correspondent à ma prononciation, et en modifiant un peu le mot aussi avec.

    Au final, mon pseudo ne fait donc pas forcément référence au sens même du mot, qui au final, n'a pas grand rapport avec moi. Non, il me correspond bien plus parce qu'il se rapporte à cette fausse prononciation, qui elle, m'est propre je pense (en tout cas, je n'ai jamais entendu personne le prononcer comme moi).

     

    ~ Passons maintenant au titre de mon blog. Si je me souviens bien, je l'avais trouvé avant mon nouveau pseudo. Je l'avais pourtant trouvé dans les mêmes circonstances. Je pense être quelqu'un d'assez visuel, puisque j'avais diverses mots en tête, et je les associais un à un en regardant quel était le plus joli mélange. (comme avec les lettres de Chyropée donc, sauf que là, c'était directement des mots). Si je parle de regarder, c'est vraiment parce que je regardais. Je traçais les mots sur une surface embuée, et j'observais le résultat. (D'ailleurs, petite parenthèse, quand j'écris ainsi, avec le doigt dans la buée, mon écriture ressemble un peu à la police "Freestyle Script", voilà pourquoi j'utilise celle là.)

    Après, pourquoi les mots "rêve" et "soupçon". Rêve déjà, c'est parce que tout ce qui touche à l'onirique est pour moi assez parlant. Parce que j'aime à la fois toute l'imagination qui peut découler d'un rêve, mais aussi toutes les interprétations qu'on peut faire de ces rêves, et tout ce qu'ils révèlent sur nous. Enfin, la notion de rêve est quelque chose qui m'inspire beaucoup dans mes diverses créations.

    Le terme de soupçon lui, fait référence au fait que, comme je te l'ai dit en introduction, je n'arrive pas à tout partager ici, malgré le fait que ce blog soit assez égocentrique (ce sont mes dessins, mes photos, mes écrits : bref, tu vois ce que je veux dire). C'est surtout pour ce mot que j'ai hésité, car je savais ce que je voulais transmettre comme impression, mais j'hésitais avec beaucoup de synonymes, et l'intensité qu'ils faisaient passer.

     

    ~ Je ne sais pas si tu sais, mais j'écris aussi sur Wattpad (voir le petit lien dans le menu). Là bas, mes nouvelles sont rassemblées dans un recueil nommé Tâches d'Encre. Cette fois, le nom vient du fait que au final, les mots, les dessins, ne sont que justement des tâches d'encre sur du papier (bon, ça ne marche pas vraiment au final, puisque mes nouvelles sont uniquement au format numérique, mais c'est plus pour la référence ^^).

     

    ~ Pourquoi la rubrique sur mes personnages de rpg a-t'elle disparu (il y a plus d'un an, mais quand même) ? Elle existe bien sûr encore, mais en privée, histoire que je soit la seule à la voir. Au tout départ, c'était parce qu'une personne proche avait à l'époque accès au blog, et avait été quelque peu inquiétée par certaines des histoires des personnages (surtout qu'en plus, je ne pense pas que cette personne savait pourquoi ces personnages existaient).

    Comme tu peux t'en douter au vu de l'utilisation du passé, aujourd'hui, cette personne n'a plus réellement accès à mon blog. Alors pourquoi je ne remets pas la rubrique ? Déjà, parce qu'effectivement, je suis assez gênée de ce que j'ai écrit. Ensuite, parce que clairement, je n'ai jamais crédité personne pour les images des personnages. Et même si aujourd'hui, je continue à ne pas le faire (honte à moi), j'essaye au possible d'éviter de le faire. Voilà pourquoi je favorise de plus en plus mes dessins, qui eux, m'appartiennent totalement (que ce soit pour les personnages, les thèmes ... Bon j'avoue, pour les deux ou trois derniers personnages, c'était à nouveau des images qui ne provenait pas de moi, mais j'ai quand même sélectionné avec attention quelles images je prenais.).

    J'hésite souvent à rouvrir cette rubrique, mais au final, je fais souvent marche arrière.

     

    ~ En parlant de rpg, la première fois que je me suis inscrite sur l'un d'entre eux, quelle drôle d'histoire. C'était un rpg sur Black Butler (ce qui explique pourquoi je m'étais inscrite ^^). Un rpg Yaoi. Il me semble qu'à l'époque, je ne savais pas vraiment ce que c'était que le Yaoi (en tout cas, les termes de seme, d'uke ... ça ne m'évoquait pas forcément grand chose), ni les RPG (ma seule référence en la matière était Sword Art Online. Même si j'avais déjà entendu parler aussi des jeux de rôles sur table, type Donjons et Dragons, sans jamais faire de lien : RPG, c'est en anglais, et moi et l'anglais à l'époque ...). Mais comme j'avais très très envie d'y jouer (à ce moment là, pour moi, Black Butler c'était le Graal), eh bien : je me suis inscrite et tout. Bon au final, le rpg a fermé quelques temps après, et je n'ai quasiment pas fait de rp dessus (peut être même aucun). Je trouve ça assez "farfelu" comme premier contexte d'inscription, puisque réellement, ma seule motivation était le fait que ce soit Black Bulter, mais ce fut le début d'une grande histoire, qui je pense, me sera utile dans la vie (mais ça, c'est un autre article. Qui n’apparaîtra peut être jamais, désolée ...).


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires